Objectifs

  • Le SST doit être capable  :
    de situer le cadre juridique de son action,
    de réaliser une protection adaptée,
    d’examiner les victimes avant et pour la mise en oeuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir
    de faire alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise
    de secourir les victimes de manière adatée
    de situer son rôle de SST dans l’organisation de la prévention de l’entreprise
    de contribuer à la mise en oeuvre d’actions de prévention
    d’informer les personnes désignées dans le plan d’organisation de la prévention de l’entreprise de la situation dangereuse repérée.

 
 

Prérequis

aucun

 

Contenu

  1. LE SAUVETAGE SECOURISME DU TRAVAIL ET SA PLACE

DANS LA DEMARCHE SANTE AU TRAVAIL

  1. Le cadre juridique de l’intervention du SST b. Rôle du SST dans l’organisation de la prévention c. Intégrer son action de secours dans l’entreprise d. La prévention des accidents du travail et des incidents, l’intérêt de la prévention des risques professionnels e. Informer pour mieux prévenir f. Les principes généraux de prévention g. Les outils (Document Unique…)
  2. LA PROTECTION
  3. Identifier les risques, les familles de risque b. Supprimer le risque, protéger et baliser la zone c. Soustraire la victime au risque
  4. L’EXAMEN

Savoir détecter rapidement, suivant un ordre déterminé, la présence de signes indiquant que la vie de la victime est menacée

  1. FAIRE ALERTER
  2. Choisir la personne qui déclenche l’alerte b. Définir les éléments du message c. Donner les consignes pour une transmission optimum d. Organiser l’arrivée des secours spécialisés
  3. SECOURIR
    a. Face à un accident, le SST doit être capable d’effectuer les actions appropriées à l’état de la victime : 
  • La victime saigne abondamment
  • La victime s’étouffe
  • La victime se plaint de sensations pénibles et / ou présente des signes anormaux
  • La victime se plaint de brûlures
  • La victime se plaint d’une douleur qui empêche certains mouvements
  • La victime se plaint d’une plaie qui ne saigne pas abondamment
  • La victime ne répond pas, elle respire
  • La victime ne répond pas, elle ne respire pas (réanimation cardio-pulmonaire et défibrillation)
    b. Les situations inhérentes aux risques spécifiques à
     la profession, à l’entreprise
 
 

Pédagogie

 

  • Alternance d’apports théoriques, d’études de cas, mise en pratique tant dans le domaine prévention que secourisme.
  • A partir de situations à risques ou d’accidents simulés, les stagiaires seront en situation pratique pour leur permettre de mieux assimiler les bons comportements et gestes.
  • Cette formation est animée par un formateur certifié. Les stagiaires disposent de mannequins de formation et de nombreux autres supports (défibrillateur, masques, trousse et équipement de secours, supports vidéo…).

Type public

Tous salariés d’entreprise, associations ou collectivités, particuliers
 

Méthodes d’évaluation

Dispositif de formation conforme aux référentiels INRS.

Document de référence V6.21/12/2018, Guide des données techniques et conduites à tenir V2.01/2017, Grille de certification des compétences V5.08/2016.

14 h de face à face pédagogique pour un groupe de 4 à 10 participants.

Une interrogation ?

Nous contacter au 05.59.71.70.15

CACES : du changement pour 2020

Le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) a 20 ans. Malgré des efforts particuliers en terme de sécurité, le nombre d’accidents au travail n’a pas diminué de façon significative. La CNAM et l’INRS ont alors souhaité augmenter les exigences théoriques et pratiques. Ces évolutions prendront effet au 1er janvier 2020. 

Initiale – CACES® engin de chantier R482m

  Objectifs Acquérir les capacités d'analyse et d'adaptation pour la conduite en sécurité des engins spécifiques     Prérequis Être apte médicalement et âgé(e) d’au moins 18 ans   Contenu 1. ASPECTS REGLEMENTAIRESa. La délivrance de l’autorisation de conduiteb. Le...