Au Cefirc, Hubert Lapeyre a choisi de ne pas utiliser la visioconférence pour ses formations pendant cette période de confinement. Un choix que le directeur explique notamment par la volonté de conserver l’image de marque du centre de formation principalement approuvée par la qualité de l’accompagnement sur-mesure.

Au Cefirc, Hubert Lapeyre a choisi de ne pas utiliser la visioconférence pour ses formations pendant cette période de confinement. Un choix que le directeur nous explique.

“ Malgré les demandes de certains clients, nous nous sommes concertés avant de prendre la décision de ne pas utiliser la visioconférence. Ce choix a été guidé autour de trois principales raisons.

La réglementation autour des formations

Déjà, pour certaines formations, nous n’en n’avons pas l’autorisation. C’est le cas des formations risques chimiques, AIPR et Sauveteur Secouriste du Travail. Ensuite, certaines formations nécessitent obligatoirement une partie pratique comme le CACES et le Travail en hauteur ; difficile à mettre en place à distance. Il ne restait donc que très peu de formations pour lesquelles nous pouvions proposer une prestation en ligne.

Quid des exercices pratiques liées aux autres formations ?

A partir de là, nous nous sommes aussi arrêtés sur les besoins réels et concrets de nos clients. Nous privilégions au sein du centre de formation un accompagnement sur-mesure. Nos stagiaires sont donc des professionnels qui plus ont besoin que nous les accompagnons que d’un enseignement théorique qu’ils maîtrisent déjà. Pour cela, nous avons l’habitude de leur proposer des travaux en groupe. Bien sûr, ceci est réalisable à distance mais cela n’atteindra jamais la force et la qualité que nous donnons habituellement. Cette situation de confinement durerait deux mois tout au plus : nous pouvons donc repousser les formations sans que cela mette en péril nos entreprises clientes.

La philosophie du cefirc : un accompagnement sur-mesure

La dernière raison est en quelque sorte le condensé des deux première et surtout la philosophie du Cefirc. Nous oeuvrons dans la formation professionnelle, pas dans l’enseignement. Dans la connaissance plus que dans le savoir. Nous transformons ce savoir des stagiaires en réelle connaissance à travers un accompagnement privilégié.

Les formations en visio, des projets pour l’avenir

Pour autant, proposer des formations en visioconférence fait depuis quelques temps partie de nos projets : ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera peut-être pas demain.Nous allons donc réfléchir de façon plus intense à ce que nous allons développer dans ce sens. Nous souhaitons avant tout conserver notre image de marque d’accompagnement et de partage avec les stagiaires. Nous aurons certainement des modules avec des parties en présentiel et d’autres en visio.”