Février 2020, les statistiques 2018 de la CARSAT viennent de sortir. Stéphane Joannic, consultant pour le CEFIRC nous les traduit brièvement.

CARSAT et CNAM, qui sont-elles ?

La CNAM est la Caisse Nationale d’Assurance Maladie ; la CARSAT est, quant à elle, la Caisse d’Assurance Retraite Santé au Travail.
La CNAM va recenser tous les accidents du travail et les maladies professionnelles en France. Elle va pouvoir faire des bilans, des statistiques pour établir des plans d’actions.
Ces plans d’actions sont relayés ensuite via les CARSAT ; ce sont vers elles que les entreprises vont enregistrer les accidents, le nombre de jours d’arrêt qu’elles feront remonter à la caisse nationale.

Les chiffres 2018

Les accidents du travail sont en légère augmentation, mais il n’y a rien d’alarmant. Par contre, les maladies professionnelles connaissent une évolution de +2.1%. C’est la première année depuis 2015 qu’on constate une telle évolution, s’expliquant notamment par une explosion des TMS, notamment les lombalgies.
La CNAM a donc mis au point un certain nombre d’actions et deux programmes pour limiter les risques majeurs :

  • le programme TMS Pro prévoit un ciblage approfondi et enrichi prenant en compte les accidents de travail liés à la lombalgie, une inscription facilitée pour les employeurs et des outils qui prennent mieux en compte les spécificités de chaque secteur comme celui d’aide et service à la personne.
  • le programme Risques Chimiques Pro, quant à lui propose une démarche de prévention en 4 étapes qui sera accessible en ligne permettant à l’entreprise d’agir pour réduire l’exposition de ses salariés aux risques chimiques, un accompagnement de la caisse régionale, la mise en place d’un outil d’évaluation (SEIRICH)

Quelques chiffres en Aquitaine :

  • 117 532 entreprises cotisantes.
  • 816 315 salariés couverts pour les risques d’accidents du travail et maladies professionnelles.
  • 136 660 notifications de taux “accident du travail” adressées aux entreprises.
  • 3 283 journées consacrées aux interventions en entreprise.
  • 2 032 832 € d’aides financières accordées aux entreprises.

Que fait le CEFIRC avec ces statistiques ?

A partir de ces chiffres, le centre de formation de Mourenx peut évaluer les formations qu’il propose, leur pertinence et leur efficacité. Il va naturellement dans le sens du plan d’action nationale à son échelle, en répondant à la carte aux besoins des entreprises, en les aidant notamment à monter des dossiers, répondre à une demande de la CARSAT et à mettre en place des méthodologies de façon à limiter les accidents.